Dans l’article précédent, l’agence matrimoniale haute de gamme a Annecy a examiné ce qu’est l’acceptation et comment la donner. Nous allons maintenant voir comment vous pouvez aider votre partenaire à mieux s’accepter. Il peut être tentant de penser que votre partenaire devrait vous accepter sans aucune aide. Mais si vous voulez cultiver les conditions de croissance les plus riches pour l‘acceptation de votre partenaire, vous êtes dans une position unique et idéale pour le faire. Voici quelques moyens d’y parvenir.

La compassion est un excellent soutien à l’acceptation.

Prenez un moment pour réfléchir à ce que vous transmettez lorsque vous avez besoin et souhaitez l’acceptation de votre partenaire. Rentrez en vous, sentez votre corps et votre énergie. Est-elle tendue, exigeante, intense, comprimée ou agressive ? Ou est-elle détendue, ouverte et spacieuse ? Si votre énergie appartient à la première catégorie, remarquez les façons dont vous avez, vous aussi, des difficultés à accepter le manque d’acceptation de votre partenaire. À partir de ce point de contact avec votre partenaire, voyez si vous pouvez avoir de la compassion pour la difficulté d’accepter l’autre.

L’acceptation se développe bien dans des environnements où l’on se sent en sécurité.

Remarquez la partie de vous qui a du mal à accepter le manque d’acceptation de votre partenaire. Remarquez également si une partie de vous se juge ou juge votre partenaire. Si vous ressentez un jugement, cela peut être un bon indicateur du fait que votre partenaire, à un certain niveau, anticipe un jugement de votre part ou en perçoit déjà une version non exprimée. Soyez gentil avec vous-même : remarquez simplement ce jugement et remerciez-le de vous avoir appris quelque chose sur votre expérience. Puis faites appel à une partie de vous qui sait quand vous vous sentez en sécurité. Voyez si vous pouvez répondre à votre partenaire à partir de cette partie sûre. De la même manière qu’il peut sentir votre jugement, il peut aussi sentir l’énergie de cette partie non défendue de vous.

L’acceptation s’épanouit dans la chaleur de votre vulnérabilité.

En faisant savoir à votre partenaire ce qui, en vous, a besoin d’être accepté, vous lui ouvrez la voie avec plus de facilité et de clarté. Parfois, nous pensons envoyer un message clair sur ce que nous ressentons, mais nous le faisons de manière détournée. Par exemple, il peut sembler risqué de partager des sentiments comme la jalousie, la peur ou la honte. Lorsque les sentiments semblent trop vulnérables pour être partagés, nous offrons des substituts à nos partenaires, comme la frustration, l’irritation ou la colère.

Rappelez-vous un moment où quelqu’un a exprimé son irritation ou sa colère à votre égard. Maintenant, rappelez-vous une fois où quelqu’un vous a dit qu’il avait peur. Qu’est-ce qui vous ouvre le plus facilement le cœur ? Il y a de fortes chances que votre partenaire réagisse de la même manière. Prenez le risque d’exprimer clairement les parties de vous les plus vulnérables et sous-jacentes qui veulent être acceptées.

Comme le notait le psychologue humaniste Carl Rogers, “Le curieux paradoxe est que lorsque je m’accepte tel que je suis, alors je peux changer.” Il aurait sans doute ajouté que la véritable acceptation de soi permet également à nos proches de nous rejoindre plus facilement.

Cliquer ici pour d’autres articles !!!